[latribune.fr] Bull parie gros sur le Cloud et le « Big data »

Le groupe informatique lance « One Bull », son plan de développement pour la période 2014‐2017. Il a pour objectif de doubler la marge opérationnelle sur la période pour atteindre 7 % du chiffre d’affaires en 2017.

Bull se tourne résolument vers l’avenir. Le groupe informatique recentre ses activités autour des enjeux du Cloud et du « Big Data », deux secteurs à très fort potentiel de croissance, alors que les taux de croissance du marché informatique traditionnel mondial reste limité. Selon Bull, le cloud dispose d’un taux de croissance moyenne annuelle de 17 % sur la période 2014-2017 et le « Big data » de 27 %. « Le cœur de métier devient l’intégration et la gestion des systèmes hautes performances et des solutions sécurisées de traitement et de valorisation des données informatiques qui sous-tendent les nouveaux usages », explique Bull dans un communiqué publié lundi.

« La montée en puissance du cloud, du big data et de l’internet des objets, obligent les organisations à se concentrer sur la manière dont l’information transforme leur activité », assure le PDG de Bull, Philippe Vannier, cité dans le communiqué. Car le plan « One Bull » repose sur trois piliers : la maîtrise des gros systèmes de calculs et des grosses infrastructures ; la maîtrise des intégrations logicielles complexes et la maîtrise de la sécurité. « Bull ambitionne de devenir l’opérateur de confiance de la donnée en entreprise, affirme le groupe. Dans cette optique,le plan One Bull mobilisera l’ensemble des ressources du groupe pour développer les solutions et les services qui permettront aux entreprises de tirer toute la valeur des informations qu’elles produisent et qu’elles utilisent ».

7 % d’Ebit en 2017

Le plan a pour objectif de doubler la marge opérationnelle (EBIT) sur la période pour atteindre 7 % du chiffre d’affaires en 2017, « plaçant ainsi l’entreprise sur une trajectoire pérenne de croissance profitable », selon Bull. Comment Bull va-t-il y parvenir ? Par la mise en place d’un plan d’économies visant à générer 30 millions d’euros d’économies par an d’ici à 30 mois. L’amélioration progressive de la compétitivité de l’entreprise permettra de générer environ 200 millions d’euros de flux opérationnel de trésorerie cumulé sur la période.

Le groupe va ainsi simplifier son organisation, qui s’articulera autour de deux segments d’activité (data infrastructure et data management), une organisation commerciale unique, une réduction substantielle du nombre d’unités opérationnelles et le regroupement géographique de la présence de Bull dans le monde autour de 5 clusters régionaux au lieu de 50 filiales aujourd’hui.

One Bull est « un plan d’amélioration substantielle de la performance dont les ressorts sont
principalement internes à Bull ». Un rendez-vous d’étape est prévu à la fin du premier semestre 2016 pour juger de la bonne trajectoire du plan.

Par Michel Cabirol
Source : latribune.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *