[France Culture – Du Grain à moudre] BigDataFr recommande : Va-t-on vers une agriculture data-intensive ?

agriculture data-intensive

[France Culture] BigDataFr recommande: Va-t-on vers une agriculture data-intensive ?

“Regardez cette motte de terre : c’est un véritable disque dur. Une mine d’informations. En la disséquant, vous apprendrez ce qu’elle contient mais aussi comment elle réagit aux saisons, au climat, à tel type de semences et à tel type d’intrant.
Pour parvenir à ce niveau de connaissance intime, les agriculteurs n’avaient jusque là que leur seule expérience, celle accumulée au fil des années sur leur exploitation. Les voilà désormais en mesure de franchir un palier vers une compréhension de plus en plus fine de la façon dont réagissent les sols et ce qu’ils y font pousser.
Sur le papier, rien que du positif. La technologie permettrait à la fois de moins brutaliser les sols : avantage écologique ; et de produire plus avec moins : avantage économique. Sauf que si bénéfice il y a, encore faut-il savoir à qui il va vraiment profiter. Aux agriculteurs ? A ceux qui leur fournissent ces technologies ? A ceux qui contrôlent les données ? Et cette révolution annoncée va-t-elle renforcer le modèle actuel ? Ou bien fournir l’occasion d’en changer ?

‘’Va-t-on vers une agriculture data intensive ?’’

Émission du mardi 28 février, en direct du Salon de l’Agriculture : Comment le Big Data peut potentiellement être réutilisé par les politiques ? Comment les réseaux sociaux ont-ils transformé notre rapport à la politique ? Les algorithmes vont-ils contre la démocratie ? Les géants du web peuvent-ils influencer nos votes ?

Intervenants

  • Véronique Bellon-Maurel : Directrice du département écotechnologies à l’Irstea
  • Jérôme Cipel : Ingénieur conseil en agriculture de précision
  • Hervé Pillaud : agriculteur, secrétaire général de la chambre d’agriculture et vice-président de la FDSEA de Vendée.
  • Vincent Tardieu : Journaliste scientifique

 

Source : franceculture.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *