[L’Express] Numérique: 180 propositions pour transformer l’économie d’ici trois ans

180 propositions pour transformer l’économie d’ici trois ans

« La transformation numérique présente pour la France bien plus d’opportunités que de risques ». C’est le message que tente de faire passer Philippe Lemoine, président de la fondation Internet nouvelle génération, à l’origine du rapport commandé en janvier dernier par Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Fleur Pellerin, et remis ce vendredi au gouvernement.

Sur une quarantaine de pages, il détaille 180 propositions, certaines à effet immédiat, d’autres « à court terme » et un large paquet dans le cadre « d’un plan triennal ». Le rapport mentionne d’entrée « 9 projets emblématiques pour action immédiate illustrant les 8 principaux effets de la transformation numérique ». A savoir la baisse des coûts de production et de transaction financière, le développement de nouveaux canaux de communication, l’utilisation des données, un nouveau rôle joué par les personnes et l’amélioration de la productivité du capital, du travail, des énergies et des matières premières.

Ainsi, les 9 projets à action immédiate seraient:

1)La création d’un réseau d’innovation territorial dans les services de proximité
2)Le développement d’une automobile pour la génération connectée
3)Une solution de paiement anonyme sécurisé
4)Un suivi numérique pour les maladies chroniques
5)Un ‘pass’ mobilité universel pour faciliter les déplacements
6)Une réflexion sur les commerces du futur à partir d’un test sur les librairies
7)Un « emploi store » en ligne pour mieux gérer les données de Pôle emploi et de ses partenaires
8)Une plateforme de mobilité pour les fonctions publiques
9)La maîtrise de la consommation d’énergie en créant un « Green Button » à la française

Santé, e-tourisme et big data

Comme un écho aux déclarations de François Hollande jeudi soir à la télévision, le rapport insiste sur la nécessité d’améliorer la formation au numérique dans les écoles, au travers d’une « diffusion massive des usages du numérique ».

En ce qui concerne les entreprises, le texte préconise de les contraindre à rendre publique « leur politique d’exploitation des données personnelles », de mettre en place un cadre réglementaire et fiscal favorable aux fusions-acquisitions entre start-ups ou encore de créer une agence de notation numérique « pour évaluer la maturité numérique des entreprises ».

Enfin, Philippe Lemoine se dit favorable au développement de services publics 100% numérique, au soutien à des fondations comme Wikipedia ou Mozilla, ou encore à l’organisation en France « de la première exposition numérique universelle ».

Parcours de santé numérique, e-tourisme, ou encore « Big Data » dans les transports publics en créant par exemple un « Bison futé » en temps réel… autant de piste de réflexions pour que la France reste bien placée dans la course à l’innovation.

Source : l’expansion.lexpress.fr avec l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *