[LesEchos] Les annonceurs français en retard sur le big data

Les annonceurs français en retard sur le big data

Sur le papier, les annonceurs louent le « big data ». Mais seuls 18 % d’entre eux ont lancé des projets.

Les annonceurs seraient-ils atteints de procrastination ? L’étude menée conjointement par l’agence digitale FullSix, et l’institut d’études Limelight semble militer pour cette hypothèse, notamment à propos de cette grande nébuleuse qu’est le « big data » (en français : mégadonnées). Réalisée en septembre auprès de 100 managers, l’étude pointe dans un premier temps une série d’éléments plutôt euphorisants : 81 % des dirigeants marketing français sont convaincus de l’importance du « big data », 52 % allant jusqu’à le qualifier de  futur incontournable de la communication et du marketing. Mieux, 82 % des annonceurs y voient un important potentiel de croissance et d’efficacité.

En revanche, dès que l’on aborde la mise en œuvre concrète, rien ne va plus : seuls 18 % des annonceurs ont lancé des projets et ils ne sont pas plus de 6 % à avoir des projets aboutis. Il est vrai que, « aux yeux de nombreux annonceurs, le « big data » a toutes les apparences d’un gisement de pétrole non raffiné mais à forte valeur ajoutée, qui jaillirait en abondance sans que l’on sache très bien quelle est la meilleure raffinerie et où la trouver », analyse Marco Tinelli, le président de FullSix. ‘
Lire l’article
Par Véronique Richebois
Source : lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *